Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une étude de la Cegos passe la fonction RH au crible

23 Novembre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #Ressources humaines


Dans WR-RH
WKRH - Fonction RH: Une étude de la Cegos passe la fonction RH au crible
Fonction RH


Selon l'étude triennale de la Cegos consacrée à la fonction RH, les effectifs RH sont en légère progression. Pour la première fois, les cadres y sont majoritaires.


 

La Cegos a publié, la semaine dernière, la 6e édition de son étude triennale sur la fonction RH. Ce document de référence pour la profession, qui se présente comme un outil d’autodiagnostic et de comparaison à l’usage des dirigeants et des responsables RH, dissèque la fonction RH en une batterie de ratios, de graphiques et de commentaires (1).
De l’édition 2009, qu’Entreprise & Carrières a pu consulter en exclusivité, il ressort principalement deux tendances. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les effectifs de la fonction RH ne diminuent pas mais, au contraire, progressent légèrement. L’autre phénomène, moins surprenant, est l’évolution de la fonction vers plus de valeur ajoutée.

 

Investissement dans les domaines stratégiques RH

L’ensemble des effectifs RH représente actuellement, en moyenne, 1,6 % de l’effectif total de l’entreprise. Sont décomptées les personnes effectuant des tâches RH, présentes dans les services centraux (19 % des effectifs de la fonction), les centres de services partagés (35 %) et les services décentralisés (46 %). Les opérationnels intervenant sur les processus RH (saisie des temps, gestion des carrières…), de même que la communication interne, ne sont pas inclus.


« Cette moyenne […] est tirée vers le haut en raison de l’investissement plus significatif des moyennes et grandes entreprises dans les domaines stratégiques RH […], commentent les auteurs. Elle est tirée vers le bas par les plans de productivité des très grandes entreprises […] », qui abandonnent la partie administrative, mutualisent les services et optimisent les systèmes d’information.
La proportion de professionnels RH progresse légèrement depuis dix ans : 1,46 % de l’effectif total en 2000 ; 1,57 % en 2006. Pour les prochaines années, les DRH prévoient une diminution de leurs effectifs de 1,1 %.


Effectifs RH selon la taille de l’entreprise

Les dépenses totales de la fonction RH représentent, aujourd’hui, en moyenne, 3,61 % de la masse salariale des entreprises, contre 3,4 % il y a trois ans, et 2 066 euros par salarié de l’entreprise. La taille de l’entreprise a un effet important sur la part de la fonction RH dans les effectifs : 2 % pour les entreprises employant moins de 200 salariés ; 2,3 % pour celles de 201 à 500 ; 1,7 % de 501 à 1 000 ; 1,6 % de 1 001 à 2 000 ; 1,5 % de 2 001 à 5 000 ; 1,6 % pour les plus de 5 000. Les auteurs constatent un « saut organisationnel » de la fonction RH à partir de 500 salariés.


Le secteur d’activité est également un facteur discriminant : plus le secteur emploie de cadres, comme dans la finance, plus la part des effectifs RH est importante, et inversement. Les services publics font, toutefois, exception avec à la fois un faible taux d’encadrement (10 %) et un fort taux de RH (1,9 %) ; cela « en raison de l’historique des organisations RH préexistantes et des spécificités de gestion selon les différents statuts » des salariés.

 

Des évolutions différenciées

La hausse moyenne de la part des effectifs RH depuis dix ans cache, cependant, des disparités selon le domaine RH considéré. Ainsi, les fonctions paie et administration mobilisent toujours le plus de personnels (39 % des effectifs RH), mais leur part diminue de 4 points sur la décennie. A contrario, les activités de stratégie sociale, de gestion des emplois, de suivi des compétences… progressent d’environ dix points pour représenter 27 % des effectifs.


Les auteurs en déduisent une optimisation des gains de productivité sur la partie administrative, un « renforcement de l’expertise RH et des prestations de gestion individuelle », et « un investissement sur la prévention et la sécurité pour améliorer les indicateurs sociaux ». Signe du renforcement de l’expertise de la fonction RH, la part des cadres (52 %) y dépasse pour la première fois celle des non-cadres : il n’y avait “que” 45 % de cadres en 2006.


Toutefois, « l’évolution des organisations de la fonction RH vers un modèle de performance inversant le poids des prestations à faible valeur ajoutée vers des prestations à plus forte valeur ajoutée au service de la performance des salariés reste encore à construire sur plusieurs années », estiment les auteurs.

 

Emmanuel Franck

 

(1) Fonction ressources humaines. Missions, organisations, coûts et effectifs, Nathalie Esnault Piot et Olivier Sorel, Cegos 2009, 346 pages, 1 350 euros. Etude conduite au cours du 3e trimestre 2009 auprès de 135 entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité employant 712 000 salariés.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article