Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un salarié sur cinq critique de son entreprise sur les réseaux sociaux (sondage)

6 Janvier 2011 , Rédigé par Sandrine Publié dans #Ressources humaines

Stratégie.fr


Quelque 15% des salariés évoquent leur entreprise sur Facebook ou Twitter et 21% en parlent le plus souvent de façon plutôt négative, selon un sondage Viavoice pour l'agence de communication digitale Hopscotch publié jeudi.

Il arrive à 15% des salariés interrogés de parler de l'entreprise ou de l'institution dans laquelle ils travaillent sur les réseaux sociaux. 83% ne le font jamais et 2% ne se prononcent pas.

Les hommes le font plus volontiers que les femmes (18,9% contre 11,9%), les jeunes plus que les seniors (26,4% des 18-24 ans contre 5,8% des 50-64 ans), les cadres plus que les ouvriers (21,1% contre 8,4%) et les salariés du privé davantage que ceux du public (16,6% contre 13,3%).

Deux tiers des salariés qui parlent de leur entreprise sur les réseaux sociaux (67%) en parlent le plus souvent "plutôt de façon positive" et un sur cinq (21%) "plutôt de façon négative". 12% ne se prononcent pas.

Les salariés les plus critiques sont les 25-34 ans (32,9%), les moins critiques les plus jeunes, les 18-24 ans (9,3%) ainsi que les 35-49 ans (10,4%). Les ouvriers interrogés par Viavoice sont plus critiques que les cadres (38,2% contre 11,6%).

86% des sondés sont conscients qu'un salarié qui critique son entreprise sur les réseaux sociaux risque des sanctions, tandis que 7% pensent ne rien risquer (7% ne se prononcent pas).

Seuls 12% sont dans une entreprise ou institution qui a défini des règles ou une charte concernant l'expression de ses salariés sur les réseaux sociaux (pas de règles ou charte pour 77%, 11% ne se prononcent pas). Les salariés du public semblent mieux armés que ceux du privé, puisque 18,7% sont sensibilisés par une charte ou un guide, contre 8,6% dans le privé.

Enfin, 64% estiment qu'au cours des années qui viennent, les critiques des entreprises par leurs salariés seront de plus en plus répandues sur les réseaux sociaux, 28% pensent qu'elles ne seront pas plus répandues et 8% ne se prononcent pas.

Ce sondage a été réalisé en ligne du 13 au 17 décembre auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population salariée résidant en France métropolitaine (méthode des quotas).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article