Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout savoir sur l'arrivée du très haut débit mobile

23 Février 2010 , Rédigé par Sandrine Publié dans #high tech

Dans l'expansion

Raphaële Karayan -  17/02/2010 17:54:00 
Ericsson
 

Les réseaux mobiles de quatrième génération (4G) à la norme LTE sont prévus à partir de 2012 en France. Mais les opérateurs ont déjà commencé leurs tests. Orange est le plus avancé. A quoi vont servir ces réseaux ? Combien vont-ils coûter ? Qu'est-ce que cela va changer concrètement ? Explications.


Les smartphones qui font leur show à Barcelone cette semaine, avec leur cortège de services mobiles et d'applications, peuvent dire merci à la 3G. S'ils sont les stars incontestés du salon cette année, la moindre des choses est de remettre l'Oscar du meilleur espoir au LTE, le nouveau standard de communication mobile qui s'apprête à faire déferler la 4G sur le monde.

 Selon le GSMA (l'association mondiale de l'industrie du mobile), plus de 70 opérateurs ont annoncé des tests ou des déploiements de réseau LTE. Le premier lancement commercial a eu lieu fin 2009 en Suède, chez TeliaSonera. Verizon aux Etats-Unis, NTT DoCoMo au Japon, China Telecom et China Mobile vont suivre en 2010. Selon Infonetics Research, le nombre d'abonnements LTE pourrait atteindre 72 millions en 2013. Le point sur ce qui nous attend en France.

Pourquoi les réseaux ont-ils besoin d'accroître leur capacité ?

 Plus d'un tiers des consommateurs français utilisent désormais leurs mobiles pour des services autres que la voix, selon Forrester. Orange estime que la croissance des services de données pourrait être de l'ordre de +50 % par an lors des prochaines années. Cette évolution des habitudes de consommation provoque des tensions sur les réseaux, dont ont déjà pâti les abonnés de O2 en Angletterre, et AT&T aux Etats-Unis.

Les opérateurs français, qui investissent déjà aujourd'hui dans leurs réseaux 3G pour éviter ce genre de problème, pourront grâce au LTE, offrir en plus une meilleure qualité de service. Par exemple, le très haut débit diminuerait par trois ou quatre les temps de réponse (temps que mettent les pages web pour s'afficher) selon Orange.

A quoi va servir la 4G ?

 En plus de répondre à une nécessité technique, la 4G va apporter plusieurs bénéfices. Pour les populations non couvertes par l'Internet fixe haut débit (ADSL) ou très haut débit (fibre), dans les zones rurales par exemple, la 4G va pouvoir servir de principal moyen d'accès à Internet. Derrière, ce sont de nouveaux usages qui peuvent se développer, comme le télétravail. Et bien sûr, le principal avantage de la technologie, c'est le confort d'utilisation : vidéo HD, TV, mails avec pièce jointe, voix sur IP... Le multimédia sur mobile prendra une autre dimension.    

Comment va se faire le passage au LTE ?

 Dans un premier temps, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) va attribuer des licences d'exploitation aux opérateurs, comme ce fut le cas pour les licences 3G, qui avaient été attribuées suite à un processus d'enchères. L'Arcep lancera au second semestre les processus de sélection pour les deux bandes de fréquences qui seront utilisées par la 4G (800 Mhz et 2,6 Ghz), pour une attribution début 2011. La bande 2,6 Ghz sera utilisée pour apporter de la capacité dans les zones denses. La bande 800 Mhz, qui porte sur des fréquences libérées par l'extinction de la télévision analogique (c'est ce qu'on appelle le "dividende numérique"), servira à améliorer la couverture dans les zones peu denses.

3GPP

Le logo de la norme LTE, développée par le 3GPP.

Rémi Thomas, directeur du programme LTE-EPC chez Orange, indique que l'opérateur est intéressé par les deux bandes de fréquences. Tout comme le seront certainement les autres opérateurs, dont Free. "Il ressort des contributions que les marques d'intérêt portées aux fréquences des bandes 800 MHz et 2,6 GHz sont trop nombreuses pour permettre de procéder à une allocation de ces fréquences au fil de l'eau", indique l'Arcep dans la synthèse de sa consultation publique.

Le réseau LTE ne remplacera pas le réseau 3G, il viendra par dessus l'ancien réseau, tout comme aujourd'hui le GSM cohabite avec l'UMTS. Selon l'endroit où vous serez, vous passerez d'une connexion 4G à une connexion 3G ou Edge, par exemple. Les clients pourront choisir de passer sur un forfait 4G, ou de rester sur leur ancien forfait. Les anciens téléphones continueront à fonctionner. Pour bénéficier du LTE, les clients devront acheter un téléphone compatible LTE. En matière de terminaux, le choix d'Orange est déjà fait : "Les mobiles LTE que nous distribuerons seront tous trimode: GSM-Edge, UMTS-HSPA, LTE", déclare Rémi Thomas, c'est-à-dire compatibles avec les trois générations de réseaux.

 Concrètement, le déploiement du LTE consistera à installer de nouveaux équipements radio (antennes, armoires...), de nouveaux équipements constituant le coeur de réseau, et parfois de nouvelles antennes. Cela fera grincer des dents certains, mais Rémi Thomas se veut rassurant : "une antenne 4G n'émet pas plus de rayonnements qu'une antenne 3G, et nous restons très en dessous des seuils réglementaires en la matière".  

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article