Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Succès inespéré pour l'initiative Eurocloud

18 Décembre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #high tech

Dans ERP-info

Succès inespéré pour l'initiative Eurocloud
 
08/12/2009 :: À peine portée sur les fonds baptismaux, voici l'association Eurocloud, née des cendres de l'ASP Forum, quasiment victime de son succès, avec déjà 12 pays membres

Présenté le 5 juin dernier à une assemblée restreinte et sous le sceau de de la confidentialité par Pierre-José Billotte, président de l'ASP Forum, association française d'acteurs du monde de l'ASP, du SaaS et du cloud computing ayant pour objectif de favoriser et d'accompagner l'organisation et de susciter le développement du marché, EuroCloud France et Europe ont vu le jour le 20 octobre 2009 dans huit pays du vieux continent.


Pierre-José Billotte Président de Eurocloud France

"Ce projet a connu un écho plus que positif et bien au delà de nos espérances", a commenté Pierre-José Billotte à l'occasion d'un premier point réalisé le 3 décembre dernier. Parti de France, Eurocloud a également été présent en Suède, en Finlande, au Danemark, en Irlande, au Royaume-Uni, au Luxembourg, en Espagne, au Portugal, en Belgique et aux Pays-Bas dès les premières semaines de son existence. L'association a bon espoir que les discussions en cours avec de nombreux autres pays, dont par exemple la Pologne, l’Italie et l’Ukraine, aboutissent. "Quant à l'Allemagne, elle a signé aujourd'hui même", ajoute Pierre-José Billotte. "Notre objectif à la fin 2010 est d'avoir des organisations formalisées localement dans 10 à 15 pays, plus des actions en cours dans 15 autres pays. Au total, nous souhaitons qu'Eurocloud soit implanté dans 20 à 30 pays pour représenter quelque 500 à 1000 entreprises européennes d'ici 3 ans et venir ainsi peser de tout le poids de l'Europe sur la scène mondiale du cloud computing. S'appuyant sur une culture commune, la force d'Eurocloud sera sa notoriété vraiment européenne. Ce niveau de partenariat et d'interrelation entre acteurs n'a, je crois, jamais encore été constaté dans l'industrie", commente Pierre-José Billotte.

Préparation des états généraux 2010

Dans la continuité des états généraux de l'ASP organisés par feu l'ASP Forum, c'est le 20 avril prochain que se tiendra cette manifestation baptisée "états généraux du SaaS et du cloud computing", toujours à la CCI de Paris, et pour la première fois sous la bannière d'Eurocloud. On pourra y suivre essentiellement 3 parcours, tournant l'un autour du SaaS, l'autre autour du cloud computing et le troisième autour de la sécurité et de la continuité de service. Particularité de cette 5ème édition : l'association souhaite recentrer son audience sur les professionnels du secteur, ce qui ne devrait néanmoins pas affecter la fréquentation, que les organisateurs espèrent double de celle des années précédentes, compte tenu du succès d'ores et déjà avéré d'Eurocloud et de sa dynamique.

Benoît Herr

Surprenant Forrester

Alors qu'Eurocloud s'auto-félicite de son succès, le cabinet d'analyse américain Forrester publie les résultats de deux enquêtes de grande envergure menées auprès de 2200 cadres et décideurs informatiques de grandes entreprises (1000 à plus de 20000 collaborateurs) et de PME (5 à 1000 collaborateurs) en France (231 répondants), en Allemagne, au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis à propos des tendances d’équipement en matériel et infrastructures.

Selon ces études, la majorité des grandes entreprises et PME demeurent frileuses quant à l’adoption du cloud computing, ne montrant qu’un faible intérêt pour le modèle de paiement à l’usage pour l’hébergement de serveurs virtuels, l’un des nombreux services cloud existants. La proportion de grandes entreprises ayant adopté ce modèle n’a pas changé depuis 2008 (3%) tandis que 4% à peine des PME ont mis en œuvre cette solution, contre 2% en 2008.

On notera également que l’inquiétude quant à la sécurité des environnements cloud demeure (environ la moitié des répondants) et figure toujours en tête de la liste des raisons invoquées pour ne pas basculer sur ce modèle, avant les questions de coût et de maturité des solutions.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article