Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stress en entreprise: "Le but de la liste est d'amorcer une prise de conscience"

19 Février 2010 , Rédigé par Sandrine Publié dans #Ressources humaines

L'Expansion Propos recueillis par Isabelle Hennebelle

 

Le ministère du Travail a publié sur internet une liste qui classe 1500 entreprises de plus de 1000 salariés, suivant le degré d'avancement de leur politique anti-stress. Le point avec Hervé Lanouzière, conseiller technique à la sous-direction Conditions de travail de la Direction générale du Travail.


Jérôme Chatin

Hervé Lanouzière, conseiller technique à la sous-direction Conditions de travail de la Direction générale du Travail.

Le ministère du Travail a publié aujourd'hui une liste  sur  www.travailler-mieux.gouv.fr.qui classe 1500 entreprises de plus de 1000 salariés en vert, orange et rouge, suivant le degré d'avancement de leur politique anti-stress. Pouvez-vous nous rappeler le contexte dans lequel cette liste a été décidée ?

C'est au début du mois d'octobre 2009, que le ministre du Travail, Xavier Darcos, a décidé de lancer cette liste, sur le principe américain du Name and Shame. Le but est d'amorcer un mouvement, une prise de conscience de l'urgence de la situation auprès des entreprises. Car en dépit de l'accord national interprofessionnel de juillet 2008, et de la vague de suicides médiatisée chez France Télécom, nombre de sociétés françaises sont encore très loin d'avoir entamé, ne serait-ce que des négociations sur le stress au travail.

Quels sont les résultats de cette liste, à ce jour ?

Notre liste comprend 1500 entreprises de plus de 1000 salariés. Sur ces 1500, 600 n'ont pas répondu. Je vais donc baser mes calculs sur les 900 entreprises qui se sont manifestées. 33% (soit 294 entreprises) des répondantes se situent dans le vert (soit 20% si l'on raisonne sur les 1500). Ce sont celles qui ont négocié un accord de fond et de méthode ou sont déjà mûres pour travailler sur le dispositif d'accompagnement. Certaines d'entre elles ont même déjà un plan d'action concerté, 55% (489 entreprises) des sociétés répondantes se placent dans l'orange. Cela signifie qu'elles ont engagé le processus, sont en cours de diagnostic ou de définition du plan d'action. Ce groupe a vocation à passer en vert dans les prochains mois. Beaucoup d'accords devraient être signés fin février, et courant mars. 12% des répondantes se situent dans le rouge. Nous allons les relancer, leur demander pourquoi elles ne se préoccupent pas davantage de ce sujet. Nous adoptons la même démarche auprès des 600 entités qui ne se sont pas manifesté du tout (le taux de rouge monte à 47% si l'on inclut celles qui n'ont pas répondu mais dont on ne sait rien à ce jour).  

Entreprises et partenaires sociaux vous ont reproché les délais très courts, quatre mois, pour amorcer la démarche. Que répondez-vous à vos détracteurs ?

L'idée de cette liste est d'amorcer une dynamique, de faire bouger les lignes, car encore trop d'entreprises sont dans le déni. Notre but est que la santé mentale et le bien être deviennent un élément de leur politique quotidienne au même titre que le reporting financier. Toutes les données montrent que les entreprises qui ont de belles performances, sont aussi celles qui se préoccupent du bien-être et de la santé de leurs salariés. C'est un cercle vertueux. C'est aussi pour cela que le stress est l'un des trois axes prioritaires du Second plan de Santé au travail 2010-2014, lancé par le ministère du Travail.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sandrine 19/02/2010 16:02


la liste complète ICI : http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Plan-d-urgence-sur-la-prevention.html