Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pierre Audoin analyse l'évolution mondiale des logiciels et services par secteur d'activité

19 Février 2010 , Rédigé par Sandrine Publié dans #high tech


Complétant sa grande étude annuelle, le cabinet Pierre Audoin Consultants dresse un panorama, par secteur d'activité, de l'évolution pour 2010 des investissements en logiciels et services. Deux secteurs sont négatifs : l'industrie et la distribution, les autres progressant de manière faible.

La première victime de la crise économique, c'est clairement l'industrie (-1% de croissance mondiale des investissements en logiciels et services prévue entre 2009 et 2010 contre -6,4% entre 2008 et 2009) et plus particulièrement l'automobile, l'ingénierie mécanique, la chimie, la métallurgie. Quelques secteurs industriels sont logés à une meilleure enseigne : la pharmacie, l'agro-alimentaire, l'aéronautique et la défense. Pour ces secteurs, 2010 sera synonyme d'économies et de nouveaux contrats d'outsourcing. Côté investissements, PAC évoque le PLM, la collaboration et le CRM. Autres marchés difficiles : les télécoms et la distribution.

Pour les autres secteurs, la situation semble plus favorable. La banque est fortement aidée par les Etats. Ce secteur devrait progresser de 1,2% (en terme d'investissements en logiciels et services) contre une baisse de 3,7% entre 2008 et 2009.De nouvelles règlementations, des projets de fidélisation des clients, certaines fusions favoriseront la reprise de l'investissement. Le voisin immédiat, l'assurance investira dans le CRM, les interfaces web, la modernisation de l'existant, globalement ce secteur progressera de 1%, contre une baisse de 2,3% entre 2008 et 2009.

Le secteur public sera également très résistant, toujours en raison des investissements publics des Etats. Toutefois, les collectivités locales disposant de moins de recettes fiscales investiront moins, ce qui devrait ralentir globalement les investissements dans le secteur public. Les utilities (ex services publics privatisés) seraient également en progression avec +3,4% contre +1,8%.


Didier Barathon

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article