Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Français s'intéressent-ils à leur e-réputation ?

10 Février 2010 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

dans la Vie Numérique

 

Selon une étude de Microsoft diligentée aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, les internautes commencent à se soucier de leur réputation sur Internet en croisant le regard des professionnels des ressources humaines et des recruteurs. Il s’avère que 69 % des Français ne sont pas indifférents à l’impact de leur réputation que ce soit sur le plan personnel ou professionnel.



Soignez d’ores et déjà votre réputation en ligne…


Vis-à-vis d’une recherche d’emploi, 77 % des Français sont désormais conscients des conséquences de la publication des informations mises en ligne. En Allemagne, neuf personnes sur dix sont conscientes de cela.

L’enquête souligne par ailleurs que 86 % de personnes interrogées souhaitent préserver une frontière entre leur vie personnelle et professionnelle afin de bien différencier leur profil. 61 % assurent réellement ce clivage.

Cependant, cette prise de conscience manque de suivi dans la réalité. Si 77 % des personnes interrogées en France assurent surveiller leur réputation ; dans les faits, une personne sur trois se soucie de la trace laissée par ses interventions sur Internet, et une personne sur quatre se soucie de la trace laissée par ses interventions pour les autres…

Les Français imaginent volontiers que la protection de leur vie privée incombe aux hébergeurs, c’est une tendance européenne !



Il est intéressant de constater que :

. 43 % des Français vérifient et sélectionnent les contenus avant leur mise en ligne

. 37 % paramètrent leurs profils sur les sites sociaux pour en déterminer l’accès

. 22 % se soucient des commentaires des autres (blogs, réseaux sociaux)

Ils n’hésitent pas, comme les Allemands, à vérifier leur popularité en lançant leur nom dans des moteurs de recherche.



Le point de vue des recruteurs est particulièrement intéressant : il semblerait qu’un seul professionnel RH sur quatre regarde les informations en ligne sur les individus.

Il faut cependant rester particulièrement vigilant suivant les pays. 70 % des RH américains ont déjà écarté un candidat à cause de sa réputation en ligne, 41 % au Royaume-Uni, 16 % en Allemagne, 14 % en France.

Ce résultat français s’explique pour l’instant par la faible culture de ces critères d’évaluation, qui ne seraient pas encore entrés dans nos mœurs.



Attention : aux États-Unis 79 % des recruteurs exploitent ces critères de réputation en ligne, qui rentrent dans les processus d’évaluation des candidats.

Une tendance générale se dresse parmi les responsables RH, ils utiliseront de plus en plus les données mises en ligne. La réputation en ligne se hisse au rang des critères d’évaluation des candidats d’ici les cinq ans à venir (83 % aux EU, 79 % en Allemagne, 68 % au Royaume-Uni, 65% en France).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article