Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'EMSI Grenoble publie un référentiel de compétences IT complémentaire à celui du Cigref

18 Novembre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #Ressources humaines

LMI - par Bertrand Lemaire

Avec l'appui de la Région Rhône Alpes, l'EMSI Grenoble vient de publier, en collaboration avec le Cigref, un référentiel des compétences complémentaire du référentiel des emplois-métiers du Cigref.

L'EMSI Grenoble (Ecole de Management des Systèmes d'Information de Grenoble) vient de publier un référentiel des compétences des métiers des systèmes d'information. Basé sur celui des emplois-métiers mis au point par le Cigref depuis 2005, ainsi que sur les contributions de plusieurs organismes et entreprises (La Poste, SNCF, CNFPT, APEC...), ce référentiel vise avant tout à définir les cursus de formation de l'EMSI et les critères d'évaluation des VAE (validations des acquis de l'expérience). Mais son usage dans les entreprises ou administrations relève évidemment d'une autre problématique : identifier les compétences nécessaires à l'exécution d'un métier relatif aux SI.

Un référentiel pour les offreurs et les utilisateurs de technologie

Pour éviter de se limiter à des définitions propres aux grands groupes où la parcellisation des tâches est plus importante que dans les PME, ce référentiel tient compte, pour chaque compétence-métier, de variantes et surtout de niveaux (notion, application, maîtrise, spécialiste, expert) sur quatre axes : connaissances, savoir-faire, savoir-être et capacités cognitives. De plus, il s'adresse autant aux offreurs qu'aux sociétés utilisatrices de technologies. Les compétences-métiers correspondent d'ailleurs davantage à des domaines qu'à des postes précis, ceux-ci se trouvant plutôt dans les différents niveaux. Dans les domaines, on trouve ainsi « conception/développement », « production/exploitation » ou « conduite de projets ».

Avec HP et le Cigref, l'école publie également un livre blanc sur l'évolution des compétences dans les systèmes d'information.

Tout développeur doit connaître le métier pour lequel il développe

D'après l'étude amont(*) qu'a réalisée l'EMSI avant de publier ce référentiel, la première compétence requise pour un manager du SI (à commencer par le DSI) est... la connaissance du métier de cette entreprise. « Même le développeur Java doit connaître le métier de son client interne », indique Renaud Cornu-Emieux, directeur de l'EMSI.

Christian Pilaud, DG SI et logistique d'Accor Services et enseignant à l'EMSI, renchérit : « Le mode guichet avec un cahier des charges, s'il a jamais fonctionné un jour, ne fonctionne plus du tout aujourd'hui et le développeur doit donc connaître le vocabulaire, les process et les urgences de celui pour qui il travaille ».

Le manager du SI, éventuellement futur DSI, doit également être en mesure d'impulser la conduite du changement et l'adhésion aux évolutions technologiques. Il doit aussi être un parfait gestionnaire des achats, y compris des externalisations, et savoir distinguer ce qui relève du stratégique ou, au contraire, de la 'commodité'. « Si le DSI se préoccupe surtout de commodités au lieu de s'occuper du stratégique, il perd du poids » assène Renaud Cornu-Emieux.
Enfin, le manager du SI doit être un expert de la veille technologique et du recueil des innovations susceptibles d'apporter de la valeur à son organisation.

(*) Etude synthétisée dans le livre blanc publié avec le soutien de HP sur l'évolution des compétences dans les systèmes d'information.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article