Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gare aux pages de publicité infectées !

22 Mars 2010 , Rédigé par Sandrine Publié dans #high tech

Dans La Vie Numérique

Savez-vous quels sont les points communs entre Google.fr, Laredoute.fr et 123people.fr ? Leurs publicités sont infestées de virus et de malwares.

Les chercheurs d’Alwil Software (l'éditeur d'avast! antivirus) ont, en effet, mis à jour une grande campagne d’infection des publicités de certains sites web. L’attaque cible évidemment les publicités en ligne de grands annonceurs, favorisant l’implantation de logiciels-espions sur les ordinateurs des internautes. La liste des sites web infectés est relativement longue et inclut myspace, google, Yahoo!, 123people.fr, laredoute.fr, google.fr, nrj.fr, nostalgie.fr, cheriefm.fr, orange.fr. En terme de taux d’infection, Doubleclick, le serveur publicitaire affilié à Google, est d'ailleurs classé cinquième par le Laboratoire Viral avast!.


« 
La méthode d’infiltration dans la publicité grandit en popularité car elle ne demande pas aux utilisateurs de cliquer sur quoique ce soit », explique Jiri Sejtko, analyste viral Senior d’avast! Les utilisateurs peuvent donc être infectés rien qu’en lisant leur journal ou en effectuant une recherche sur des sujets très ordinaires. L’infection démarre juste après que la publicité corrompue ait été chargée par un moteur de recherche.

Cette attaque a été baptisée « JS:Prontexi ». Il s'agit en réalité d'un code JavaScript agissant comme un maillon pour les attaques sur des logiciels vulnérables comme Adobe. « 
Cela montre le manque d’intérêt porté par les fournisseurs de services publicitaires à la vérification du contenu qu’ils distribuent » poursuit Jiri Sejtko. « Favoriser un contenu infecté comme celui-là est un double risque pour les entreprises de publicité. En plus de réduire la confiance du consommateur en ses services, ils encourent le risque d’être considérés comme source de logiciel espion par des programmes antivirus ».

Seule solution pour protéger efficacement les utilisateurs de ces malwares : bloquer l'accès à certains sites Web, mais aussi bloquer leurs bannières publicitaires. Ce qui peut parfois être rageant pour les internautes, mais qui s'avère au final salvateur.  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article