Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deux informaticiens sur trois veulent changer de poste pour gagner plus

19 Octobre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #high tech

LMI - par Maryse Gros

Deux tiers des informaticiens en poste envisagent de changer de poste pour doper leur salaire, et 38% aimeraient le faire dans les six mois. C'est ce que fait apparaître l'étude menée en juin dernier sur près de 3 700 professionnels de l'informatique par Expectra et LesJeudis.com (*). C'est dans le groupe des 30/49 ans que l'on trouve surtout les candidats au changement, ainsi que parmi les salariés des SSII et des éditeurs. Les professionnels de l'audit et du conseil sont eux aussi partants pour bouger, contrairement à ceux qui évoluent dans le développement, plus stables. Enfin, on montre davantage de velléités à évoluer lorsque l'on a entre 3 et 10 ans d'ancienneté dans son entreprise ou lorsque l'on est collaborateur d'une structure de plus de 500 salariés.

37% des professionnels de l'informatique interrogées par Expectra / LesJeudis.com jugent que la crise aura des conséquences négatives sur leur carrière, principalement parmi le groupe des 40/49 ans qui sont 45,5% à se trouver dans cet état d'esprit. Les professionnels du développement pensent la même chose à 45%, de même que les salariés des SSII, à 47%. A titre de comparaison, Expectra met en regard de ces chiffres ceux de l'étude qu'il a conduite sur le même sujet auprès des ingénieurs. Plus confiants, ces derniers ne sont que 30% à se déclarer affectés par la crise. Malgré tout, chez les informaticiens, il se trouve tout de même 40,3% de répondants qui considèrent que la crise n'a aucun effet sur leur carrière et 22,8% qui vont jusqu'à estimer que ces turbulences peuvent même avoir une influence favorable sur leur parcours.

64% des professionnels IT voient dans la virtualisation des perspectives d'évolution

Les informaticiens qui entendent changer de poste souhaitent en premier lieu accéder à des fonctions d'encadrement (dans 32,7% des cas) ou développer leur expertise technique (23,6%). 12,9% aimeraient évoluer vers le conseil, 9,8% monter leur propre structure et 6,2% aspirent à ... changer totalement d'activité.

Pour plus de la moitié des professionnels de l'informatique interrogés, la conduite de projet est hissée au rang des fonctions les plus attractives (55,4%). Suivent, un peu plus loin, le conseil (32,7%), le développement logiciel (30,1%), l'ingénierie des systèmes et réseaux (25,8%), l'administration et l'exploitation (25,5%), la configuration et la maintenance (22,3%), le support aux utilisateurs (21,3%), l'architecture IT (19,8%), l'ingénierie logicielle (17,2%). L'administration de bases de données arrive en bout de liste avec 10,6% des suffrages.

L'étude souligne par ailleurs que 64% des professionnels IT interrogés voit dans la virtualisation une innovation qui leur offre d'importantes perspectives d'évolution de carrière. C'est ce que pensent en premier les 20/29 ans et les professionnels de l'exploitation ou des systèmes et réseaux. A l'inverse, le Green IT n'est cité que par 45% des répondants comme un levier pour avancer dans leur parcours.

(*) Méthodologie : Etude conduite entre le 2 et le 15 juin 2009 auprès de 3 689 professionnels de l'informatique. 58,4% des professionnels des répondants avaient un statut de cadre, 21,7% étaient techniciens et 7,9% agents de maîtrise. 10,8% d'entre eux avaient un autre statut. La répartition des répondants par domaine d'activité se répartissait ainsi : 29,5% dans le développement, 27,3% dans les systèmes et réseaux, 17,5% dans l'audit, le conseil et l'étude, 9,8% dans l'exploitation et 15,4% dans d'autres secteurs.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article