Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Avec Wave, nous voulons créer l'outil de communication du 21ème siècle"

19 Octobre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #communication

L'Expansion - Propos recueillis par Jean-Baptiste Su - 

 

Le projet qui vise rien moins que la succession de l'email est développé de façon autonome "comme une véritable start-up au sein de Google". Et ce sont deux frères d'origine danoise qui ont la charge de le piloter. Interview de l'un d'entre eux, Lens Rasmussen.

Lancé en grande pompe en avril dernier, Google Wave affiche pour objectif de remplacer l'email et de devenir l'outil de travail collaboratif sur internet. Mais le projet est encore en construction. Il est piloté depuis Sidney, en Australie, par deux frères d'origine danoise, Lars et Lens Rasmussen, qui sont aussi les créateurs de la start-up Where 2 Technologies, rachetée en 2004 par Google, et dont le service est plus connu aujourd'hui sous le nom de Google Maps.

Pourquoi avoir créé Wave?

Lens Rasmussen

Lens Rasmussen. Parce que la messagerie électronique est archaïque. L'e-mail a 40 ans et repose encore sur le vieux modèle de la poste et du facteur: j'indique l'adresse du destinataire, j'écris mon message et puis je l'envoie. Avec Wave, nous voulons créer l'outil de communication du 21ème siècle, adapté au temps réel et aux réseaux sociaux. Avec Wave nous avons fusionné le courrier électronique, la messagerie instantanée, la création et le partage de documents dans une seule et même interface, mise à jour en temps réel. Et le fait que tout cela soit accessible via un simple navigateur Web est vraiment unique.

Croyez-vous que Wave puisse remplacer l'email?

Oui, mais cela prendra du temps. C'est comme dire, est-ce que l'email remplacera le courrier postal. Certainement, mais 40 ans après, la poste existe toujours!

Beaucoup de gens trouvent Wave trop complexe. Qu'en pensez-vous?

C'est normal. Wave est un nouvel outil de communication et, comme tout, il faut s'y faire, apprendre les fonctions, etc. Pour certains, le courrier électronique ou naviguer sur le Web sont déjà des activités trop complexe. Je compte donc sur les experts, les "early adopters" pour montrer à leurs amis comment cela fonctionne, en les invitant à utiliser Wave.

Vous avez créé Wave de toutes pièces. N'aurait il pas été plus facile d'utliser les outils déjà créés par Google comme Gmail, Talk et Docs, et les intégrer?

Non, parce que nous ne voulions pas que ces outils nous posent des limites: qu'il s'agisse de l'interface utilisateur de ces applications, de leurs fonctionnalités, etc. Google Wave est vraiment une start-up au sein de Google. C'est pourquoi les 60 personnes qui travaillent sur le projet sont presque toutes ici, à Sydney. Bien sûr, nous allons profiter de l'infrastructure de Google pour lancer Wave, mais nous sommes totalement libre de son développement.

Avez-vous réfléchi à une version mobile de Wave?

Oui. D'ailleurs je ne crois pas que Wave pourrait réussir sans version mobile. Elle est encore très rudimentaire. D'ailleurs si vous allez sur le site avec votre iPhone ou smartphone Android, un message d'erreur s'affichera. Mais en fait, ça fonctionne plutôt bien. Essayez!

Le visionnaire technologique de Microsoft,  Ray  Ozzie vous accuse d'être  "anti-Web", sans doute en raison du côté propriétaire de Wave. Comment  réagissez-vous ?

Nous sommes ouvert au contraire. Et je suis certain qu'il est possible de relier Wave à Microsoft Sharepoint  (l'outil de collaboration de Microsoft et rival de  Wave,  ndlr ), à  Twitter  ou  Facebook . Au coeur de Google Wave , il  y a notre protocole de collaboration,  Federation. Pour faire simple,  Federation est à  Wave, ce que le protocole SMTP est pour le courrier électronique. D'ailleurs, nous voulons faire de Federation, ce protocole standard de la collaboration sur Internet, et c'est pourquoi nous travaillons à sa version open source. Une fois que tout le monde utilisera Federation, collaborer sur Internet sera aussi facile et naturel que d'envoyer un e-mail !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article