Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

74% des chefs d’entreprise jugent que l’image sociale de leur entreprise a des conséquences importantes sur l’attractivité de ses produits.

11 Mai 2010 , Rédigé par Sandrine Publié dans #Ressources humaines

IndiceRH

Vivienne16, conseil en communication de BPI, 1er groupe indépendant de conseil en stratégies de changement, a réalisé avec BVA une enquête « regards croisés sur l’image sociale des entreprises ». Cette enquête conduite auprès de 1 400 personnes (Dirigeants, salariés, représentants du personnel) révèle une conscience partagée des enjeux de l’image sociale mais également des attentes divergentes.

L’image sociale : prioritairement associée à la notion de respect des salariés

64% des patrons, 57% des salariés et 71% des représentants du personnel associent spontanément l’image sociale à cette notion. Mais les représentants du personnel l’évoquent majoritairement de façon négative (le « manque de considération et de respect » du personnel).

L’image sociale : des conséquences importantes sur des sujets stratégiques

Parce qu’elle a un fort impact sur l’implication des salariés et la qualité de leurs relations, l’image sociale est créditée d’une forte influence sur l’attraction des nouvelles recrues (94% des salariés, 89% des représentants du personnel, 96% des chefs d’entreprise), sur l’attractivité plus globale de la marque (93% des salariés, 82% des représentants du personnel, 86% des chefs d’entreprise), et au final sur l’attractivité des produits de l’entreprise.
« Lorsque 90% des salariés et 74% des chefs d’entreprise disent que l’image sociale de leur entreprise a des conséquences importantes sur l’attractivité de ses produits, on est devant un enjeu stratégique clairement admis par tous » relève Jacques Doyen, directeur de Vivienne16 BPI.

Un consensus sur les quatre piliers d’une image sociale positive

Attention portée aux conditions de travail, absence de discrimination, qualité des relations avec le management de proximité, maintien de l’employabilité : ces quatre éléments sont considérés par les acteurs internes de l’entreprise (dirigeants, salariés, représentants du personnel) comme les plus importants pour construire l’image sociale de l’entreprise.

Des divergences sur la politique de rémunération et le traitement des risques psychosociaux
 
Une politique de rémunération attractive apparaît à plus de 90% des interviewés comme « importante dans la construction de l’image sociale ». Mais seulement 43% des salariés et représentants du personnel considèrent qu’elle s’applique dans leur entreprise.

De même, si les chefs d’entreprise sont positifs sur le traitement des risques psychosociaux dans leur entreprise, représentants du personnel et salariés expriment des doutes quant à sa réelle prise en compte.

Le rôle des comités d’entreprise jugé constructif en cas de crise

Contrairement à bien des idées reçues, dans les situations à risque (baisse d’activité ou conflit social), 76% des dirigeants d’entreprise considèrent que le comité d’entreprise joue un rôle constructif.

Vivienne16 - BPI
Structure de conseil en communication de BPI, 1er groupe indépendant de conseil en stratégies de changement, Vivienne16 accompagne les entreprises, institutions et collectivités dans leur communication de changement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article