Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ten poursuit sa politique de services gratuits et illimités (ou presque)

20 Février 2007 , Rédigé par Sandrine Publié dans #marketing

Journal du net du 20/02/2007

L'opérateur va offrir gratuitement Internet et programmes de télévision sur mobile. Mais se réserve le droit de limiter la consommation Internet et permettra uniquement le téléchargement de programmes pendant la nuit.   (19/02/2007)

"Nous essayons d'être le Free du mobile". Pour Jean-Louis Constanza, le fondateur de Ten, Free est une source d'inspiration. Notamment dans sa manière de rajouter de nouveaux services dans son offre tout en conservant un prix de forfait fixe. Suivant cette voie, Ten intègre dans ses forfaits l'Internet illimité, à partir du 20 février, et un bouquet de chaînes de télévision dont le lancement est prévu pour le 1er mars.

Ces services n'en sont encore qu'au stade des expérimentations. Chacun d'entre eux sera dans un premier temps limité aux mille premiers clients. Car si la volonté de Ten de se démarquer de ses concurrents est réelle, leur modèle économique n'est pas certain. L'offre d'Internet gratuit illimité sur mobile de Ten dépendra ainsi des usages des mobinautes, au risque de revenir trop chère pour l'opérateur virtuel qui loue son réseau à Orange.

"Nous voulons introduire une notion de fair usage, explique Jean-Louis Constanza. C'est-à-dire que nous espérons que nos abonnés aient un usage équitable du service afin qu'il ne se fasse pas au détriment des autres". Ainsi, la viabilité économique de l'offre de Ten dépendra des internautes. Utiliser son portable comme un modem n'est par exemple pas encouragé. Ten se réserve ainsi le droit de limiter les usages. "Un usage équitable moyen, pour un utilisateur, revient à faire plusieurs recherches pratiques par jour, comme trouver une adresse, consulter un plan, ou lire un article". Au-delà, Ten devra soit rendre le service payant, soit ne pas généraliser ce test.

A l'inverse de son offre Internet, Ten contrôlera les usages de ses abonnés dans le cadre de son offre télévisée. Il s'agit en effet d'un système de podcast où l'utilisateur sélectionne les programmes qui l'intéressent, puis, les reçoit sur son téléphone durant la nuit. A l'heure où la bande passante est la moins chère chez Orange. "Nous avons obtenu de bonnes conditions avec Orange puisque nous leur achetons de la bande passante à des horaires auxquels ils n'en vendaient pas. Et cela leur permet aussi de tester un nouveau service", explique Jean-Louis Constanza. Qui plus est, la faible capacité de stockage des téléphones mobiles permet de limiter le nombre de téléchargements quotidien par abonnés.

Comme à son habitude, Jean-Louis Constanza se veut discret sur les chiffres, mais affirme la pertinence du positionnement de Ten, qui selon lui, attire des utilisateurs générant un Arpu (revenu moyen par utilisateur) élevé. "Les utilisateurs de services de communication sur mobiles, comme le mail ou la messagerie instantanée, que nous offrons à nos utilisateurs, sont de gros consommateurs mobiles", explique-t-il. Ainsi, selon lui, 1 client de Ten rapporte autant que 2 à 3 clients Virgin ou 5 à 7 clients de NRJ Mobile (voir la retranscription du chat Ten : les projets 2007 du 01/02/07)

Concernant un éventuel service de musique ne ligne, Jean-Louis Constanza se montre circonspect. "Quel est l'intérêt pour un abonné de payer deux euros un titre de musique alors qu'il peut remplir son portable en transférant de la musique depuis son PC. Surtout s'il se procure ces titres depuis un réseau peer-to-peer". Ten s'intéresse néanmoins à l'univers musical. L'opérateur prévoit en effet de proposer des clips sur un modèle payant.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article