Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interview - Bebo

25 Janvier 2007 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

Michael Birch interviewé par Guillaume Devaux, JDN
Le fondateur du réseau social Bebo, principal concurrent de MySpace, explique les spécificités de son service, ses atouts face à la concurrence et son business model.
(25/01/2007)

Depuis sa création en juillet 2005, le site compte aujourd’hui plus de 30 millions d’utilisateurs dont plus de 8 millions d’utilisateurs en Angleterre avec un temps passé de 145 mn par jour sur le site. Bien plus que MySpace, le leader partout ailleurs et  le double de YouTube ! Comment ??? il se compare à YouTube ? et oui… les évolutions sont souvent visibles dans les pays anglo-saxons… Bebo est un site de networking personnel certes, mais qui ajoute au principe de partage d’information, le partage de vidéo et de musique ! (plus de 300 000 artistes inscrits fin 2006). Alors ? Vous entre-voyez les tendances ?….

JDN. Comment définir Bebo ?
Michael Birch. Bebo est un réseau social similaire à d'autres sur bien des points. Nous proposons des blogs, du partage de photos et nous avons lancé un service de vidéo il y a un an de cela. L'ensemble est administré par 50 employés. Ma femme et moi même l'avons fondé en janvier 2005. Il compte aujourd'hui plus de 30 millions d'utilisateurs. Nous ne sommes présent que sur des marchés anglophones pour le moment. Mais la France est tout de même le 8ème pays le plus actif malgré la barrière de la langue. Nous enregistrons quelques 6 milliards de pages vues chaque mois.

Comment dépasserez-vous MySpace ?
Nous avons été dépassés aux Etats-Unis dès le début mais nous sommes de solides compétiteurs au Royaume-Uni et en Nouvelle Zélande. En fait, chaque pays a un réseau social dominant différent. Peut-être que le fait d'être de nationalité anglaise m'a permis de mieux appréhender les spécificités du marché anglais.

Quel est votre business model ?
Les réseaux sociaux et leurs business models sont appelés à beaucoup évoluer. En fait, Bebo est rentable depuis le premier jour. Placer de la publicité sur un site n'est pas difficile. Il est même très facile d'être intrusif. Pour multiplier mon chiffre d'affaire par deux je pourrais par exemple multiplier le nombre de pub par deux mais ça ne marche pas comme ça. Nous ne positionnons par exemple pas de publicité sur les pages personnelles des internautes et nous ne dépassons jamais un quota de un encart publicitaire par page. Nous proposons aussi aux groupes musicaux de prendre part à la communauté. Il y a donc là une opportunité claire de vendre de la musique ce que nous ferons très bientôt. Nous voulons juste que cela soit fait proprement et bien intégré au site dans son ensemble. Bebo compte 300.000 groupes inscrits à l'heure actuelle.
Nous sommes aux toutes premières heures des réseaux sociaux. Nous lancerons beaucoup de nouveauté en 2007. J'aime bien faire un parallèle avec le marché des moteurs de recherche. Dans un premier temps, il n'y avait pas d'argent à faire et puis soudainement, ce marché est devenu l'un des plus gros sur Internet et pourtant bien d'autres sources de revenus n'ont pas encore été étudiées.

Tout l’article ICI
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
A noter que le site n'est pas le seul à traiter la musique : un français a aussi développer sa solution pour le partage de recettes publicitaires avec des artistes : JAMENDO C'est ... Au 16/01/06: 2125 albums publiés, 68479 membres actifs et 27906 critiques d'albums.
Répondre