Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le monde commence à fêter le passage à 2007

31 Décembre 2006 , Rédigé par Sandrine Publié dans #communication

SYDNEY (AP) - La planète a commencé à préparer l'arrivée de 2007, avec des feux d'artifices au-dessus du port de Sydney en Australie ou en escaladant le Mont Fuji au Japon.

Sydney, l'une des premières grandes villes au monde à entrer dans la nouvelle année, a tiré un premier feu d'artifice pour les enfants à 21 heures locales (10H00 GMT) avant le grand feu d'artifice à minuit, au-dessus du célèbre pont de la Baie de Sydney.

D'autres pays commencent aussi comme le Japon avec l'ascension du Mont Fuji (15000 personnes), les philippines....


En FRANCE, tout le monde se "prépare"... et avec 70.900 propriétaires de portables, il va y avoir de nombreux sms et mms (plus de 170 millions de messages en 2005/2006)...

Il y aura cette année quelques messages de voeux inhabituels. En effet, le ministère de la Santé  va envoyer un message pour inciter à arrêter de fumer: "Et si votre bonne résolution pour 2007 c'était d'arrêter de fumer ?"

Et vous ? Quels seront vos bonnes résolutions pour 2007 ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Pour parfaire les informations du post... voici les résultats des envois de sms pour le premier janvier 2007 : <br /> Plus de 200 millions de SMS envoyés le 1er janvier en France<br /> Plus de 200 millions de SMS ont été envoyés pour souhaiter une bonne année au cours de la journée du 1er janvier, selon les données communiquées mardi par les trois principaux opérateurs français, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Sur la seule première heure de 2007, les clients d'Orange ont envoyé 24,8 millions de textos (contre 19,7 millions en 2006), ceux de SFR 11,5 millions (contre 10 millions) et ceux de Bouygues Telecom 8 millions (contre 6,5 millions).
Répondre
R
Un excellent blog d'informations pratiques pour l'univers du networking, bravo et longue vie à son auteur,<br /> Louis-Serge Real del Sarte
Répondre