Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les entreprises veulent encadrer l'usage des réseaux sociaux

30 Septembre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

Les echos

Les entreprises commencent à prendre très au sérieux les Facebook, LinkedIn, Viadeo ou Twitter, même si l'usage de ces réseaux sociaux par leurs salariés sont parfois controversés.

    Qu'ils soient généralistes comme Facebook ou Myspace ou professionnels, à l'image de Viadeo ou LinkedIn, les réseaux sociaux numériques (RSN) s'imposent progressivement au bureau. D'Areva, à Procter & Gamble, en passant par AXA ou Yoplait, … les entreprises sont de plus en plus nombreuses à tolérer l'usage de ces nouveaux lieux d'échange par leurs salariés. Le premier baromètre annuel réalisé par le cabinet d'études Novamétrie (en partenariat avec Digital Jobs) auprès de 30 dirigeants et de 260 salariés a tenté de cerner la place prise par ces outils dans l'entreprise. Le résultat est éloquent : à 80 %, les directions des ressources humaines (DRH) estiment que « les réseaux sociaux peuvent être utilisées comme une vitrine de l'entreprise » . Mais pas plus. Seules 5 % considèrent en effet que ces RSN sont des « leviers de stratégie » . Pour ce petit groupe, demain, les Facebook ou Viadeo « définiront les structures de l'organisation, s'ils sont bien intégrés dans les systèmes [d'information] ». D'ailleurs, certains fournisseurs informatiques comme Oracle, Salesforce ou SAP proposent déjà aux sociétés d'intégrer dans leurs systèmes d'information des modules de Facebook, de Twitter ou de LinkedIn. Pour 15 % des DRH, ces réseaux restent toutefois avant tout « des outils de marketing » . Vis-à-vis des salariés, ils jouent également un rôle dans les relations professionnelles. Selon l'étude, la création de réseaux sociaux interne sera même « une priorité stratégique à l'horizon 2012 », avec la création pêle-mêle de messageries électroniques, d'intranet, de plates-formes sociales, de blogs communautaires, de forums, chats, ou encore … de télétravail.

Du côté des salariés, l'engouement pour les réseaux sociaux est, sans surprise, massif : 92 % des sondés déclarent se connecter régulièrement à des réseaux externes comme Facebook, dont « un quart, au moins une fois par jour »,et deux tiers utilisent les réseaux internes de leur société.

Dans bien des cas, les salariés « montrent la voie » à l'entreprise, estime Novamétrie. Pour la majorité des salariés (55 %), les DRH réfléchissent aux RSN, lorsqu'elles n'ont pas déjà défini un plan d'action. En revanche, 45 % des sondés constatent que leur direction ne mène pas du tout de réflexion sur ces outils d'échanges et de communication. A l'intérieur de l'entreprise, les DRH voient, quant à elles, ces RSN comme des « systèmes tentaculaires insatiables », voire une « toile dans la toile ».Plus de la moitié d'entre elles constatent que « sur ces réseaux plutôt personnels, on n'échange pas vraiment à titre professionnel mais pour communiquer ou poster des photos ou des vidéos ».

Si les entreprises semblent maîtriser leurs réseaux internes, elles ont beaucoup plus de mal avec les Facebook, Myspace et autres Twitter qui peuvent ternir leur « image » ou favoriser la « divulgation d'informations stratégiques ». Face aux risques et au vide juridique de ces « usages controversés » (dixit Novamétrie), elles accélèrent donc la mise en place de chartes pour « renforcer clauses de confidentialité », « restreindre l'utilisation » de ces RSN, voire les « interdire » ni plus ni moins. Mais pour l'heure, seulement un cinquième des DRH ont établi un code de bonne conduite.

 

CHARLES DE LAUBIER, Les Echos

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article