Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les internautes ont le sentiment d'être traqués par les marques

17 Septembre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #marketing

Dans ZDNet

Analyse - Justifiées ou exagérées, les craintes des Internautes ne cessent de progresser d'année en année, selon une étude.

Internet devient-il un 'Big Brother' contrôlé par les marques ? Nos faits et gestes sur la Toile sont-ils épiés et analysés par les géants de l'économie. Pour une majorité d'internautes, ce sentiment d'intrusion (justifié ou pas) est une réalité.

Selon une étude de ETO et Market Audit, soutenue par la CNIL (Commission nationale informatique et libertés) et menée auprès de 35 000 personnes, 40% des sondés estiment que le niveau d'intrusion des marques est élevé. Ce taux n'était que de 29% en 2007.

"Taper un mot-clé sur un moteur de recherche, payer en ligne ou s'inscrire sur un réseau social...Le surf sur internet peut paraître anodin et pourtant : derrière chaque clic, les enseignes et marques enregistrent vos données pour mieux cibler leur publicité et leur marketing", souligne l'étude.

Rien n'est gratuit

71% des personnes interrogées se déclarent dérangés à l'idée que des informations, de tous types, les concernant soient enregistrées dans de nombreux fichiers. Et 66% des sondés se disent ne pas être suffisamment informés de leurs droits à la protection des données personnelles, contre 61% en 2008.

La confiance règne... D'ailleurs, les sondés font preuve d'un étonnant réalisme puisque 53% d'entre eux estiment que sur internet rien n'est jamais gratuit.

Pourtant, si les internautes semblent très critiques face à l'intrusion des marques, ils ne sont pas contre l'échange de certaines informations comme leur prénom, nom, date de naissance et adresse internet, en particulier si ces données leur permettent d'obtenir quelque chose en échange.

Par contre, de toutes les informations que les consommateurs souhaitent ne pas divulguer, la photo obtient le score le plus élevée. Près de 75% déclarent ne vouloir en aucun cas échanger leur photo contre des avantages personnalisés. Les revenus arrivent en deuxième position.

Ils se montrent également totalement réfractaires à l'idée de communiquer aux marques le prénom de leurs enfants, le nom ou même le mail de leurs amis, et cela même en vue d'obtenir un avantage de la marque.

Autre mauvaise nouvelle pour les annonceurs, les personnes interrogées rejettent en bloc les fenêtres pop-up, les appels sur mobile, les SMS et les emails publicitaires, pas plus que la publicité sur les réseaux sociaux...

Bref, les marques ont du pain sur la planche pour améliorer la confiance. "Si des efforts ont été faits, les clients ne les ont pas encore perçus", souligne sévèrement l'étude.

Par Olivier Chicheportiche, ZDNet France

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article