Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Les réseaux sociaux professionnels servent à gérer son e-réputation et faire du business »

1 Septembre 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

Un interview dans Capital

« Les réseaux sociaux professionnels servent à gérer son e-réputation et faire du business »
© DR

Les amis de vos amis… peuvent devenir des relations professionnelles très utiles. Depuis plusieurs années les réseaux sociaux sont devenus un incontournable pour qui veut booster sa carrière. Olivier Fécherolle, directeur général France de Viadeo, explique comment utiliser le premier réseau professionnel français.

Capital.fr : A qui s’adresse Viadeo ?
Olivier Fécherolle : A tous ceux qui sont en contact avec l’entreprise et souhaite développer leur réseau. Voire les étudiants en dernières années qui ont déjà fait des stages et entrent sur le marché du travail. La plupart de nos membres sont des dirigeants, des consultants ou des commerciaux. Nous comptons actuellement 2,5 millions de membres en France, 8,5 millions au niveau mondial.

Capital.fr : Comment utiliser ce réseau social ?
Olivier Fécherolle : Il faut remplir un profil, sorte de carte de visite 2.0 où vous précisez votre parcours professionnel. Ensuite constituez un premier cercle de contacts qui sont vos relations proches, celles en qui vous avez confiance : des collègues, des clients, des fournisseurs…Ces contacts privilégiés ont aussi leurs relations. L’idée est d’utiliser ce premier cercle pour atteindre d’autres personnes et étoffer son réseau. Et surtout d’entrer en contact en évitant le barrage de la secrétaire, voire de se faire recommander. Enfin on peut se lancer dans le networking et utiliser le moteur de recherche pour faire du business, trouver des clients ou des fournisseurs potentiels.

Capital.fr : Ces services sont-ils payants ?
Olivier Fécherolle : Pas tous. Créer son profil, inviter et consulter les pages des personnes que l’on connait est gratuit. Le service de mise en relation avec des personnes extérieures à votre premier cercle est en revanche payant, tout comme celui qui permet d’obtenir l’identité des personnes qui ont consulté votre profil. L’abonnement mensuel est de six euros par mois. De plus en plus d’entreprises acceptent de rembourser cet investissement sur note de frais.

Capital.fr : Peut-on utiliser Viadeo pour trouver ou changer de job ?
Olivier Fécherolles : Le principe de viadeo est de se faire connaître et d’entretenir son e-réputation, de plus en plus de recruteurs consultent les sites des réseaux sociaux au moment de choisir un candidat. Avant ils passaient par Google, aujourd’hui les services professionnel comme le notre ont la côte car ils apportent beaucoup d’informations qui intéresse les employeurs, notamment les recommandations que vos contacts ont pu laisser. Nous avons aussi un service spécialisé à destination des entreprises qui recrutent. Elles peuvent y déposer des offres d’emploi, et ont accès à un moteur de recherche spécifique qui leur permet de sélectionner des candidats potentiels. En moyenne, une centaine de nos membres trouvent un nouveau job chaque mois grâce à Viadeo. Nous avons développé une application similaire pour les écoles et les universités qui souhaitent proposer des formations. Enfin, nous venons de lancer un service spécifique pour les freelances, un système qui s’apparente un peu à du référencement payant. La personne paie pour avoir un certains nombre de visites sur son profil.

Capital.fr : Comment rédiger son profil pour être remarqué ?
Olivier Fécherolle : Il est important d’inscrire des renseignements fidèles à ce que vous êtes sinon les contacts que vous obtiendrez ne vous seront pas utiles. Et c’est aussi une question de crédibilité. Il faut être précis et professionnel.. Globalement il faut inscrire ce que vous souhaiteriez que l’on retienne de vous si vous n’aviez que 10 minutes pour vous présenter. Faites apparaître des mots clefs, notamment si vous avez des compétences particulières comme la maîtrise d’une langue rare ou d’un logiciel. Ces mots feront ressortir votre profil si quelqu’un fait une recherche sur ce thème dans le moteur. Ajouter une photo est important. Le taux de consultation du profil augmente alors de 30%.

Capital.fr : Vous êtes implanté dans plusieurs pays. Les membres français ont-ils la possibilité de consulter les profils de l’ensemble des membres inscrits ?
Olivier Fécherolle : Bien sur, sauf sur le site chinois, tout simplement pour une raison de compréhension des idéogrammes. Contrairement à LinkedIn, notre concurrent, nous n’avons pas qu’une seule plateforme pour le monde entier. Nous nous implantons dans les différents pays où nous mettons en place des services spécifiques répondant aux exigences du business local. LinkedIn est un site américain qui aide les gens à faire du business avec les américains. Nous aidons avant tout les Français à faire du business en France, les Espagnols avec les Espagnols… ce qui n’interdit pas les ressortissants d’autres pays d’accéder au réseau.

Propos recueillis par Anne-Hélène Pommier

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article