Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Facebook met dans l'embarras le prochain patron du MI6 britannique

7 Juillet 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

Photos - Les tabloïds ont publié des photos personnelles du prochain directeur du contre-espionnage britannique, des photos simplement accessibles sur la page Facebook de sa femme...

Facebook est un service utile et amusant (rayez la mention inutile) mais peut vite se transformer en véritable piège lorsque son profil est mal protégé. Chacun y publie tout et n'importe quoi sans trop de soucier des conséquences.

On le sait, les recruteurs n'hésitent plus à aller visiter les pages de leurs candidats pour en savoir plus sur leurs vies privées. Ce qui peut ruiner en quelques secondes une candidature.

Laxisme

Mais l'aventure qui vient d'arriver à Sir John Sawers est encore plus piquante. Ce britannique sera le prochain chef du mythique MI6, le service de renseignement britannique. Il doit prendre ses fonctions en novembre.

Mais cette nomination pourrait être remise en question depuis que la presse du pays a publié des photos personnelles de l'homme et de sa famille. Ces clichés n'ont rien de compromettants. Le seul souci est qu'ils ont été téléchargés depuis la page Facebook de la nouvelle femme de Sawers.

Evidemment, cette page, comme beaucoup de profils sur Facebook, n'était pas protégée. Tout le monde pouvait accéder à ces photos et à d'autres informations personnelles sur la famille Sawers, comme leur adresse, leurs relations....

Les tabloïds n'ont donc pas manqué de souligner, voire de dénoncer, le laxisme du futur directeur du MI6 qui ne semble pas avoir anticiper ce type de fuite. Comment confier un des services les plus sensible de l'Etat à un homme qui ne maîtrise pas ce qui est publié à son sujet, depuis son propre foyer ?, semblent dire les journaux.

Fuite de données à répétition

Il faut également rappeler que les services britanniques ont depuis plus d'un an accumulé les bourdes informatiques avec une liste de perte de données longue comme le bras.

Rappelons enfin que le prédécesseur de Sawers avait été limogé pour avoir été photographié avec un document sensible à la main, document contenant des informations (parfaitement visibles en zoomant la photo) sur les opérations militaires en Afghanistan.

La page Facebook incriminée a finalement été purgée de toutes ces informations "compromettantes". Jusqu'au prochain scandale ?


Par Olivier Chicheportiche, ZDNet France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article