Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viadeo : le réseau social qui séduit les cadres

2 Juillet 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

le figaro

M.-C. R.
Date de création : 2004. Marché : réseau social. PDG : Dan Serfaty, 4 2 ans. Effectif : 200 salariés. CA : NC, rentable
Date de création : 2004. Marché : réseau social. PDG : Dan Serfaty, 4 2 ans. Effectif : 200 salariés. CA : NC, rentable

Loin d'être pénalisée par la crise, la société Viadeo enregistre un afflux de nouvelles inscriptions de cadres inquiets

Face aux réseaux professionnels grand public type Facebook ou MySpace, Viadeo s'est imposé sur le segment des réseaux sociaux professionnels. Numéro deux mondial avec ses 8 millions de membres inscrits, il talonne le leader américain LinkedIn.

L'entreprise est créée fin 2004, avec le soutien financier de la famille Mulliez (propriétaire d'Auchan) et de l'Anvar (devenue depuis Oséo). Les trois fondateurs, anciens d'HEC, de l'ESSEC et de Centrale, mettent à contribution leur réseau d'anciens élèves. Le succès est immédiat. Le nombre de membres explose.

Viadeo commence alors à monétiser son audience grandissante via trois axes. Premièrement, en vendant des abonnements pour les membres premium. Deuxièmement, en développant des outils spécifiques pour les recruteurs qui viennent chasser les candidats sur le réseau. Troisièmement, la pub. Dès 2006, le réseau devient rentable. Se pose alors la question de son internationalisation.

 

Financer sa croissance

Un premier tour de table permet de lever 5 millions d'euros auprès des AGF et de Ventech, pour ouvrir des bureaux à Londres, Madrid, Barcelone et Milan. « Pour Viadeo, il est essentiel d'avoir des bureaux locaux pour nouer des partenariats avec des universités locales, des réseaux d'anciens sur place, cela demande un gros travail de terrain. C'est ce caractère local qui nous différencie de LinkedIn qui est très américain et s'adresse à tous de la même manière selon le principe du “One fit for all” », explique Dan Serfaty, le jeune PDG de l'entreprise.

Mi 2007, Viadeo lève à nouveau 5 millions d'euros, toujours auprès des AGF et Ventech, pour financer sa croissance dans les pays émergents cette fois. La start-up met le cap sur la Chine et l'Inde, où elle achète chaque fois le leader local, rien de moins !

Loin d'être pénalisée par la crise, la société Viadeo enregistre un afflux de nouvelles inscriptions de cadres inquiets, soucieux de réactiver leur réseau et de se placer dans la ligne de mire des chasseurs de têtes. « Entre 60 et 70 millions de cadres sur la planète sont inscrits sur un réseau social. Ils devraient passer entre 300 et 500 millions. Viadeo est bien positionné pour s'approprier 30 % à 40 % de ce marché », affirme Dan Serfaty. Une ambition à même d'aiguiser l'appétit des investisseurs.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article