Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un pas de plus vers l'emploi sur Facebook

19 Février 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #Ressources humaines

Sur Focus RH


Un pas de plus vers l'emploi sur Facebook

Le 31 janvier 2009, Bestpartners, éditeur de solutions de e-recrutement, lançait son site emploi sur Facebook : "Emploi et stage". Cette application vise à mettre en relation candidats et employeurs, sans sortir du réseau social. "Emploi et stage" vient donc s’ajouter aux désormais nombreux dispositifs dédiés à l’emploi sur Facebook.

L’emploi ne débarque plus sur Facebook, il s’y installe. Dernier né en la matière, l’application "Emploi et stage" qui se pose comme un véritable site emploi sur Facebook. Après 15 jours de mise en ligne, ses fondateurs revendiquent un peu moins de 800 visites, pour une cinquantaine d’annonces et quelques 250 CV déposés. « Nous souhaitions que les utilisateurs n’aient pas à sortir du réseau pour visualiser des offres ou postuler », précise Thierry Floureux, associé chez Bestpartners. Cette nouvelle application représente donc une avancée de plus pour les acteurs de l’emploi présents sur Facebook.
Dès 2007, certains commençaient l’expérimentation. A l’image du moteur de recherche d’offres d’emploi Moovement ou du site de recrutement par cooptation Jobmeeters qui créaient chacun leur groupe sur le réseau. Entre fin 2007 et début 2008, les sociétés MonCV.com et EasyCV.com lançaient, chacune de leur côté, une application permettant au candidat de joindre un CV à son profil Facebook. Puis ce fut le tour de l’agence de communication RH Tmpneo. Début 2008, celle-ci annonçait l’application "Work with me". Une application qui permet de partager avec son réseau les offres à pourvoir dans son entreprise. Désormais, il faudra également compter avec un site emploi.

Une certaine philosophie

« Nous avons essayé de conserver une certaine philosophie propre à Facebook », explique Thierry Floureux. Le site intègre ainsi toutes les fonctionnalités et la même interface graphique que Facebook. Par ailleurs, il s’agit également de respecter une certaine « philosophie de partage », pour reprendre les termes de l’associé chez Bestpartners. Ainsi, outre les fonctions traditionnelles de recherche d’emploi par catégorie (géographique, sectorielle ou par mot-clé), les utilisateurs peuvent parrainer des candidats ou des entreprises. A la clé : un pourcentage sur l’abonnement de l’entreprise (lorsque que celui-ci sera payant, probablement à partir de 2010) ou des cadeaux lorsqu’il s’agit de candidats. Ces derniers peuvent également renseigner leur CV, en attendant un extracteur de CV, annoncé « pour bientôt ».
Côté entreprises, celles-ci doivent s’inscrire sur le site de Bestpartners qui diffuse leurs annonces sur Facebook. Elles disposent d’un back-office permettant de traiter les candidatures et d’indiquer aux postulants l’état de leur candidature. Un état qui apparaît directement sur leur profil Facebook (retenu, entretien, refusé etc.).

Un usage discuté

Cette nouvelle avancée au profit du recrutement sur Facebook invite à se reposer la question, pour l’heure irrésolue, de la pertinence d’un tel usage de ce réseau, initialement ludique et privé. Pour Thierry Floureux, « dès lors que l’on respecte la confidentialité des données sur Facebook, il n’y a plus de problème ». En ce sens, les recruteurs n’ont pas accès au profil des candidats. Ils ne peuvent accéder qu’aux CV déposés sur le site.
Si l’application ne donne pas accès aux données du candidat, les questions et les risquent demeurent les mêmes : quid du recruteur qui s’invite sur le profil du candidat avant (et après) un éventuel entretien ? Le candidat potentiel doit-il policer les données qu’il met sur Facebook ? Doit-il (et peut-il) refuser les recruteurs potentiels ? Bref, les recruteurs ont-ils leur place sur Facebook ? Pour l’heure, personne n’a, semble-t-il, vraiment tranché la question. Ce qui est sûr, c’est que ce réseau représente l’opportunité de toucher nombre de jeunes diplômés et de (plus ou moins) jeunes talents absents des circuits traditionnels. A condition qu’ils acceptent de jouer le jeu.

Brice Ancelin

http://apps.facebook.com/emploietstage
www.bestpartners.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article