Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Viadeo rachète l'un des principaux réseaux professionnels indiens

27 Janvier 2009 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

dans 01netAprès la Chine et le Mexique, Viadeo vient d'annoncer l'acquisition de l'indien Apna-Circle. Interview de Dan Serfaty, le patron de Viadeo.

Sandrine Chicaud, 01net., le 27/01/2009 à 17h00
01net. : Qu'est-ce qui a motivé le rachat par Viadeo (6,5 millions de membres dans le monde, 2 millions en France) de l'indien Apna-Circle (350 000 membres) ?
Dan Serfaty : Le rachat d'Apna-Circle - l'équivalent de Viadeo en Inde - s'inscrit de manière cohérente avec la stratégie de développement à l'international de Viadeo, qui se focalise d'une part sur l'Europe et d'autre part sur les pays émergents. En Europe, nous sommes présents en France, en Angleterre, en Italie et en Espagne, généralement par croissance organique, et parfois par des opérations de croissance externe comme en Espagne [ rachat d'ICTnet, NDLR]. Dans les pays émergents, nous sommes présents en Chine, depuis 2006 [rachat de Tianji, NDLR], au Mexique, où nous avons ouvert un bureau à la fin de 2008, et maintenant en Inde.
Ce type d'opération représente-t-elle pour Viadeo une manne financière importante ?
Il faut savoir qu'aujourd'hui Viadeo est extrêmement rentable en France, avec un modèle qui repose notamment sur les abonnements en ligne et les services aux recruteurs payants ainsi que la publicité des annonceurs. Nous avons déjà commencé à commercialiser ces services en Italie, en Angleterre et en Espagne. Nous voulons donc réinvestir cet argent dans les pays émergents. La Chine, l'Inde, le Mexique sont des relais de croissance à échéance de 2 à 5 ans. Nous comptons sur ces pays pour augmenter le nombre de membres de Viadeo. Et lorsque nous aurons une base de membres suffisamment importante, nous pourrons dès lors y implémenter les mêmes services professionnels. A titre d'exemple, Viadeo compte plus de 2 millions de membres en France, avec près de 4 000 nouveaux inscrits par jour. En Chine, c'est près de 9 000 nouveaux membres par jour...
Qu'est-ce que le rachat change pour les membres français ?
Viadeo va conserver la plate-forme Apna-Circle.com et dans deux mois environ, dès que son intégration sera effective, les membres de Viadeo en France, vont pouvoir agrandir leur réseau en Inde. L'avantage, c'est que le site indien, et donc les profils de ses membres, est déjà en anglais. Pour la communauté d'informaticiens qui représente près de 250 000 membres de Viadeo, par exemple, le rachat peut générer de nouvelles opportunités de business pour des free-lance ou des entreprises du secteur informatique, soucieuses de travailler avec l'Inde. Elles peuvent aussi recruter des Indiens. Des universités françaises peuvent également en profiter pour faire connaître une formation ou promouvoir un diplôme auprès des Indiens.
Est-ce un moyen de contrecarrer LinkedIn ?
L'objectif est de devenir le leader des réseaux sociaux professionnels en Inde et de dépasser la barre du million de membres, cette année. Plus généralement, au niveau mondial, la bagarre se joue avec LinkedIn, numéro un aux États-Unis, qui se développe dans le monde de façon capillaire et superficielle. Il s'adresse à la population de cadres et de cadres supérieurs intéressés par des relations internationales. Pour faire simple, là ou LinkedIn veut permettre au professionnel basé à Londres de rentrer en contact avec quelqu'un à Hongkong, Viadeo veut aussi pouvoir aider le directeur d'agence bancaire dans un pays à rentrer en contact avec les gens de son quartier. Viadeo, numéro un en Europe et en Chine, a opté en effet pour un positionnement local et ambitionne de devenir leader pays par pays. Nous pensons qu'un réseau social professionnel doit tenir compte des spécificités culturelles de chaque pays et être au plus proche de ses membres. C'est pourquoi sur place, il y a systématiquement, une équipe de locaux et de Français (une vingtaine de collaborateurs en Inde).
Concrètement, comment Viadeo peut-il jouer la carte locale ?
En nouant des partenariats avec des acteurs locaux, des médias du pays, des communautés d'universités ou des associations professionnelles locales, par exemple. C'est déjà le cas en Chine et au Mexique. Nous pouvons aussi garder ou développer des fonctions locales. Par exemple, sur Apna-Circle, il y a un horoscope. Cela peut surprendre mais en Inde, on ne fait pas de business sans horoscope ! Le président de Tata consulting services, par exemple, ne fait pas un rendez-vous ou ne signe pas de contrat, sans l'avoir consulté au préalable ! C'est donc un service important pour les membres indiens d'Apna-Circle qu'il faut conserver.
Quel est le prochain cap ?
Après la Chine, le Mexique, Viadeo veut se tourner vers le Brésil.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article