Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réseaux sociaux, comment ruiner sa carrière en 8 étapes…

31 Décembre 2008 , Rédigé par Sandrine Publié dans #networkings

Dans Search engine


reseaux-sociaux-2

C’est entendu, les réseaux sociaux sont des outils formidables pour rester en contact, améliorer son réseau de connaissances, trouver de nouveaux partenaires professionnels, etc. Mais, si l’on n’y prend garde, ils sont également un excellent moyen de mettre en péril sa carrière et sa crédibilité professionnelle. C’est un cliché qui circule sur les webzines professionnels depuis quelques temps, mais un cliché qui n’en est pas moins vrai : sur Internet, toute activité est pistable et peut facilement se retourner contre son initiateur.

Comment ? Voici quelques pistes d’utilisation des réseaux sociaux qui peuvent rapidement ruiner une carrière :

  • Confondre collègues et amis : Les réseaux sociaux, et Facebook en particulier, permettent de rassembler en un seul endroit tous vos contacts, qu’ils soient personnels ou professionnels. Attention toutefois à toujours faire la distinction entre ces deux groupes, surtout sur des outils permettant la diffusion massive d’invitations ou de jeux. Un contact professionnel recevant continuellement des quizz sur les dessins animés ou les séries TV ne sera peut-être pas ravi de ces attentions. Sur les outils le permettant, vérifiez toujours la liste des contacts à qui vous envoyez messages et vidéos !
  • Devenir spammeur : Les informations diffusées sur un réseau social peut vite devenir très volumineuses. Invitations, messages, vidéos, adresses… autant de communications qui ne sont souvent pas sollicités par vos contacts. Au delà de 2 ou 3 messages par jour, vous allez vite vous faire une réputation de spammeur.
  • Multiplier les contacts à des inconnus : Il est parfois tentant d’augmenter son réseau social en invitant des personnes rencontrées une seule fois, voire de parfaits inconnus. Une mise en relation sur un réseau social devrait pourtant découler d’une relation suivie ou particulièrement fructueuse. Tout le monde ne cherche pas forcément à acquérir le réseau le plus vaste possible rapidement.
  • Mentir, tout simplement : La liberté qu’offrent LinkedIn ou Viadeo dans la rédaction de son parcours professionnel est bien tentante. On peut facilement enjoliver quelques points, s’inventer quelques responsabilités ou collaborations en pensant que ces “arrangements” auront moins d’impact que la falsification d’un CV. Pourtant quand on y réfléchit bien, le fait d’héberger son CV sur un réseau social rend encore plus simple la vérification des données. Dans un réseau bien conçu, vos anciens directeurs ou responsables ne sont qu’à un clic de vous-même. Facile donc de les contacter pour vérifier une information…
  • Diffuser toutes les photos de vos soirées : Une mauvaise photo peut être encore plus destructrice qu’un mauvais profil. Les photos de soirées un peu arrosées, dont vous n’êtes peut-être pas très fier, circulent très vite sur le Web. Et par conséquent, peuvent très vite parvenir à vos collègues de travail, contacts professionnels ou pire, futurs employeurs. Ne sous-estimez pas le pouvoir du buzz et gardez pour vous les clichés que vous ne mettriez pas entre toutes les mains.
  • Faire la course aux recommandations : Les réseaux orientés professionnels permettent la rédaction de recommandations écrites, afin d’illustrer un poste précis. Sachez à qui les demander, et ne “tapez” pas systématiquement l’ensemble de votre entreprise afin d’obtenir un maximum de recommandations. N’allez pas non plus chercher les avis de l’ensemble des directeurs et responsables… Une recommandation est une marque de confiance, mais surtout une implication de la part de celui qui la rédige. Contentez-vous donc de demander celle-ci aux personnes avec qui vous avez eu une relation professionnelle suivie et surtout positive.
  • Recommander tout le monde : Le conseil précédent peut également s’interpréter dans l’autre sens. Ne recommandez pas indistinctement les 300 personnes de votre réseau. Recommander tout le monde, c’est au final remettre tout le monde sur un pied d’égalité et… ne réellement recommander personne.
  • Se faire remarquer par la DSI : Danger plus interne de l’utilisation intensive des réseaux sociaux en entreprise, le repérage par la direction informatique. Vidéos partagées, messages envoyés… c’est autant de bande passante utilisée à des fins pas toujours très professionnelles. Le responsable informatique de l’entreprise peut très vite prendre les mesures qui s’imposent en cas d’abus : filtrage et blocage des accès à certains sites… tant pis pour vos futurs contacts.

Ces huit points semblent avant tout découler du bon sens. Mais en étant le nez dans ces réseaux virtuels, on perd parfois le sens des réalités. La dématérialisation de la relation professionnelle a bel et bien un travers : on ne distingue parfois plus réellement les limites de la relations humaines, et surtout professionnelle…

Pourtant, connaître cette limite, même si elle est plus lointaine sur le Net que dans la vraie vie, est crucial pour faire évoluer sa carrière de la manière la plus sereine possible. Une seule solution donc : apprendre à utiliser son réseau professionnel de manière professionnelle !

Cet article a été publié une première fois sur Search Engine Feng Shui le 4 février 2008. Il est de nouveau disponible dans le cadre des archives du blog qui remettront en avant quelques articles de fond sur le référencement naturel et les réseaux sociaux.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article