Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bull met les bouchées doubles dans le recrutement

28 Mai 2008 , Rédigé par Sandrine Publié dans #Ressources humaines

Reseaux et Telecoms du 27/05/2008 - par Emmanuelle Delsol

Afin d'accompagner sa croissance dans les services, Bull a démarré en janvier dernier une campagne de 1 000 à 1 200 recrutements. Environ 500 personnes ont déjà intégré l'entreprise. Les postes recherchés : développeurs Java, directeurs de projet, consultants ERP, consultants en télécoms, directeurs de projets, etc.

Bull a prévu de recruter entre 1 000 et 1 200 personnes sur l'année 2008. A ce jour, il devrait déjà avoir rempli 50% de son objectif puisqu'il avait déjà embauché 500 personnes, dont 270 en France, fin avril. « Ces recrutements ont pour but de gérer notre croissance dans les services, en particulier dans l'intégration de systèmes. Les services ont représenté 38% de notre activité en 2007 et nous visons 50% d'ici un ou deux ans, explique Patrick Semtob, directeur général de Bull en charge des ressources humaines. Chez Bull, les campagnes de recrutement ont repris l'an dernier après une période de 6 ou 7 années « sans ».

Sur le millier de postes proposés, au moins 500 concernent la France. La moitié sera située en Ile de France et l'autre en province, principalement à Marseille, Bordeaux, Lyon, Grenoble, Montpellier, Nantes, Angers, Strasbourg. Les offres d'emploi pour l'étranger concernent surtout le Brésil, le Maroc, la Pologne, l'Espagne, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Le Maroc pour les télécoms et l'e-gouvernement, la Pologne pour les télécoms, mais aussi la Chine pour les systèmes douaniers sont des pays en offshore pour Bull.

60% de croissance dans les télécoms
Les postes à pourvoir concernent des ingénieurs en développement et conception pour le décisionnel, des développeurs J2EE, des consultants ERP sur SAP, Peoplesoft ou HR Access par exemple. « Nous recherchons aussi beaucoup de consultants en télécoms. Si notre croissance dans les services est de 15%, elle est de 60% dans les télécoms, ajoute Patrick Semtob. Bull recherche également des architectes des nouvelles technologies, des experts en infrastructure, mais aussi des directeurs de projets spécialistes. Il faut dire que ce sont de grands chantiers et d'autres de taille moyenne, tous très sophistiqués, qui conduisent le Français à lancer cette campagne d'embauches.

« Depuis l'an dernier, Bull emporte de nouveau beaucoup de grands projets se félicite Patrick Semtob, avant d'égrener une série d'exemples. Outre le supercalculateur du CEA et la refonte de l'infrastructure informatique du Ministère des finances, Bull affiche ainsi quelques belles réussites hors de nos frontières. Il a été choisi pour le système décisionnel de l'aide sociale Medicaid en Californie (après avoir gagné 6 autres états américains sur le même sujet), un système de reconnaissance automatique du courrier en Australie, le contrôle d'accès à l'ensemble du système informatique d'une entreprise allemande de 87 000 employés.

Décisionnel, télécoms et infrastructure
Les deux tiers des embauches concerneront des débutants ou des informaticiens avec une première expérience. Les plus expérimentés seront appelés sur les postes de management de projet, mais aussi pour le décisionnel, les télécoms et l'expertise en infrastructure. Bull recherche des Bac+5 en informatique, issus aussi bien des universités que des grandes écoles. Plus que le diplôme, ce sont la personnalité du candidat et son potentiel qui importent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article