Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Selon le FBI, la fraude sur internet a coûté 239M$ en 2007

7 Avril 2008 , Rédigé par Sandrine Publié dans #high tech

LMI du 04/04/2008 - par Olivier Rafal

Les autorités américaines ont enregistré plus de 207 000 plaintes liées à des arnaques et tromperies diverses sur Internet, ayant généré des pertes de 239 M$. Les ventes aux enchères sont la première cause de réclamations, tandis que les arnaques aux investissements remportent la palme des fraudes les plus rentables.

La hausse des dépenses sur Internet profite au commerce traditionnel mais aussi aux escrocs. Le FBI, qui collecte les plaintes sur son site IC3 (Internet Crime Complaint Center), vient de révéler que le nombre de fraudes signalées est resté stable en 2007, avec 206 884 plaintes, contre 207 492 en 2006. En revanche, le montant des pertes monétaires cumulées atteint 239,09 M$, alors qu'il n'était que de 198,44 l'année précédente.

Le bilan offert par le FBI montre une fois encore que les problèmes de sécurité sur Internet sont davantage humains que techniques. Ainsi, la fraude liée à l'utilisation d'un numéro de carte bancaire ne représente que 4,6% des pertes, pour un montant moyen unitaire de 298 dollars (voir le tableau ci-dessous). Les arnaques classiques, simplement transposées sur Internet, sont bien plus juteuses.

Le scam nigérian rapporte en moyenne 1 923 $ par victime

Les promesses d'affaires avec des retours sur investissement faramineux remportent visiblement un franc succès, avec le montant moyen de perte par affaire le plus élevé : 3 548 dollars. Le scam nigérian (ces fameux courriels de soi-disant Africains demandant de l'aide pour sortir un magot de leur pays) affiche aussi un bon taux, avec un montant moyen de 1 923 dollars par personne arnaquée.

Autre grand secteur de fraude et de déconvenues, les échanges commerciaux, qu'il s'agisse d'e-commerce ou des ventes entre particuliers. Le paiement avec des chèques non approvisionnés affiche un montant moyen de 3 000 dollars. Viennent ensuite le fait de ne pas envoyer le produit, ne pas envoyer l'argent, etc.

En volume, les ventes aux enchères remportent la palme du classement du FBI, puisqu'elles sont à l'origine de 35,7% des plaintes. Le FBI note toutefois qu'il s'agit d'un recul d'un cinquième par rapport à 2006. La non expédition du produit vient ensuite, avec 24,9% des plaintes. Les autres causes de plaintes ne dépassent pas les 7%. Le scam nigérian, par exemple, ne représente que 1,1% des plaintes.

Les hommes perdent une fois et demie plus que les femmes

Toujours d'après le rapport du FBI, ceux qui perdent le plus sont des hommes, avec un montant moyen de 765 dollars, contre 552 pour les femmes. Pour les auteurs du rapport, cela peut s'expliquer par le fait que traditionnellement, les hommes réalisent les achats et les investissements les plus importants et les plus risqués. Meilleure utilisation du Net ou ressources plus maigres, les moins de 20 ans ne perdent que 385 dollars en moyenne, contre plus de 750 dollars pour les plus de 40 ans.

A noter que le mécanisme déclencheur des arnaques ayant donné lieu à une plainte au FBI est dans trois quarts des cas (73,6% exactement) un simple mail. Le spam prouve encore une fois, malheureusement, combien il peut être lucratif.


Pour en savoir plus
Type de fraude Pourcentage des pertes Montant moyen de la perte
Arnaques aux investissements juteux 6,1% 3 548 $
Chèques en bois 9,9% 3 000 $
Scam nigerian 6,4% 1 923 $
Tromperie (service, paiement) 12,6% 1 200 $
Fraude aux enchères 22,4% 484 $
Non expédition (produit, argent) 17,8% 466 $
Utilisation frauduleuse de la CB 4,6% 298 $
Divers 20,2% NC

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article