Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Midem 2008 : l'heure du « musicphone » a sonné

2 Février 2008 , Rédigé par Sandrine Publié dans #marketing

Grand rendez-vous annuel de l'industrie musicale, le Midem 2008 s'est achevé mercredi soir à Cannes. Dans le palais des festivals, les professionnels de la musique étaient partagés entre la disparition possible des CD et DVD et l'émergence d'une offre numérique... presque aussi attractive que celle des réseaux peer-to-peer (eMule etc.). Marqué par la chute des ventes des supports physiques, le marché du disque français n'a pas trouvé refuge pour l'heure dans le numérique : les ventes en ligne et sur les téléphones mobiles ont généré un chiffre d'affaires de 50,8 millions d'euros contre 662 millions d'euros pour les CD et DVD musicaux.


Parmi les temps forts, on retiendra le « plan de sauvetage de l'industrie musicale » de la ministre de la Culture, Christine Albanel. Sur la Croisette, elle a présenté son projet de loi anti-piratage fondé sur le rapport Olivennes (envoi aux pirates de messages d'avertissement personnalisés et en cas de récidive, suspension de l'abonnement internet voire résiliation) et s'est opposée à la licence globale prônée par Jacques Attali. Lors du MidemNet (laboratoire de la musique et des nouvelles technologies), on a beaucoup parlé des services de téléchargement légal et gratuit financés par la publicité, inspirés du peer-to-peer. Lancé officiellement lundi dernier, le site américain Qtrax n'a pas encore tenu ses promesses, tandis que des offres françaises (Jamendo et Airtist notamment) cherchent à étoffer leur catalogue.

Du côté de la téléphonie mobile, les constructeurs et les opérateurs ont fait de la musique une priorité et ils exposaient leurs nouveaux services musicaux. En France, Sony Ericsson et Nokia ont l'intention de lancer dans le courant de l'année leurs magasins en ligne, accessibles sur mobile pour les possesseurs d'un téléphone de la marque. Enfin, Orange et SFR s'affrontent à travers leurs plates-formes musicales pour mobiles : vente en ligne et téléchargement en abonnement pour SFR, lecture de musique et de clips (au premier trimestre 2008) en streaming pour Orange.


De nombreuses sources de contenu et d'information cherchent leur modèle économique. La musique et la vidéo est un secteur déjà en place avec certains principes et modèles mais avec la toile et les moyens utlisés par les internautes, quels seront les meilleures solutions tout en assurant la pérénnité du contenu ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article