Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan démographique 2007 de l'INSEE

16 Janvier 2008 , Rédigé par Sandrine Publié dans #marketing

Retrouvez toutes les  informations sur le site de l'INSEE

Au 1er janvier 2008, la population de la France métropolitaine et des départements d’outre-mer est estimée à 63,8 millions d’habitants. Les naissances dépassent à nouveau 800 000 en 2007 et l’âge moyen des femmes à la maternité progresse. Le repli des mariages se poursuit, alors que le Pacs séduit de plus en plus de couples. La stabilité des décès permet le maintien d’une forte croissance naturelle. Au sein de l’Union européenne, la France reste en pointe pour la fécondité et l’espérance de vie des femmes. Elle se distingue de même par la part élevée du solde naturel dans la croissance totale de la population.

La population augmente de 361 000 personnes en 2007

En 2007, 816 500 naissances et 526 500 décès ont été enregistrés en France Le solde naturel s’élève ainsi à + 290 000 sur l’année. Le solde migratoire est estimé à + 71 000 en France. Ainsi, la population augmente de 361  000 personnes sur un an (+ 0,6 %). Au 1er janvier 2008, elle est estimée à 63,753 millions d’habitants.

Le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus dans la population augmente rapidement depuis deux ans avec l’arrivée à cet âge des générations nombreuses du baby-boom d’après-guerre. Ainsi, le nombre de personnes de 60 à 64 ans croît de 9 % en 2007. La proportion des moins de 20 ans diminue très légèrement et passe sous la barre des 25 % pour la première fois. Néanmoins, le nombre de jeunes de moins de 20 ans continue à progresser comme depuis le début des années 2000.

Au 1er janvier 2007, la France se maintient au deuxième rang des pays les plus peuplés de l’Union européenne à 27, derrière l’Allemagne (82,3 millions d’habitants) et devant le Royaume-Uni et l’Italie (respectivement 60,9 et 59,1 millions d’habitants). La population de la France métropolitaine et des départements d’outre-mer représente ainsi un peu moins de 13 % de la population de l’Union européenne.

Les naissances hors mariage deviennent majoritaires

Le nombre de naissances en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer continue de progresser parmi les mères de 35 ans ou plus : 172 650 en 2007, soit 2 300 de plus qu’en 2006. La part de ces nouveau-nés augmente également pour représenter 21,1 % de l’ensemble des naissances.

En Europe, l’âge moyen à la maternité est généralement supérieur ou égal à 30 ans dans les pays dont la fécondité est élevée (Danemark, Suède, Irlande ou Finlande). Malgré une fécondité élevée, le Royaume-Uni fait figure d’exception, l’âge moyen des mères y est plus bas qu’ailleurs (29 ans).

En 2006, les naissances hors mariage poursuivent leur progression : elles sont en nette augmentation par rapport à l’année précédente (50,5 % de l’ensemble des naissances contre 48,4 %) et deviennent majoritaires pour la première fois. Il y a dix ans, cette proportion ne dépassait pas 40 %.

Baisse des mariages

En 2000, plus de 300 000 mariages avaient été célébrés en France. Depuis ce pic, le nombre de mariages se replie d’année en année : en 2007, 266 500 mariages ont été enregistrés en France.  Les mariages entre deux célibataires sont moins nombreux en 2006 (71 % de l’ensemble) : comme les années précédentes, leur part se réduit dans l’ensemble des mariages au profit des remariages.

Un Pacs plutôt qu’un mariage ?

Créés en novembre 1999, les pactes civils de solidarité attirent de plus en plus de couples : au total, plus de 350 000 pacs ont été déclarés depuis cette date. Sur les trois premiers trimestres de l’année 2007, près de 73 000 ont déjà été contractés, soit presque autant que sur l’ensemble de l’année 2006 (77 362). La progression se poursuit ainsi au même rythme que l’année précédente (+  25 % par an). Le taux de rupture des Pacs se maintient au même niveau qu’en 2006 : à la fin du troisième trimestre 2007, 13 % des Pacs signés depuis 1999 ont été dissous.

La part des couples homosexuels parmi les signataires d’un Pacs devient très minoritaire : de 25 % en 2002, elle est réduite à 7 % en 2006. Au cours de l’année 2007, 90 000 Pacs auront été conclus par des couples hétérosexuels, soit l’équivalent d’un mariage sur trois. Ainsi, le nombre de couples hétérosexuels liés par un contrat, que ce soit un mariage ou un Pacs, ne diminue pas. Il augmente au contraire régulièrement au fil des années depuis la diffusion du Pacs à l’ensemble de la société

L’espérance de vie gagne trois mois

En 2007, 526 500 personnes sont décédées en France. Le nombre des décès s’avère stable par rapport à l'année précédente, pour les hommes comme pour les femmes. Comme en 2006, l’espérance de vie augmente : cette progression est de 3 mois, pour les hommes comme pour les femmes.

En 2006, la France est en tête des pays de l’Union européenne pour l’espérance de vie féminine : seules les Françaises peuvent espérer vivre en moyenne plus de 84 ans. La situation des hommes est un peu moins favorable puisque leur espérance de vie à la naissance se situe à peu près au niveau de la moyenne de l’ancienne Europe des 15. En 2006, les Suédois avaient la plus grande longévité (78,8 ans), devant les Néerlandais et les Italiens. L’espérance de vie des Français se situe au niveau de celle des Allemands, des Irlandais, des Grecs ou des Autrichiens.

Baisse du solde migratoire

En 2007, le solde migratoire de la France est estimé à 71 000 personnes, en retrait par rapport aux années précédentes où il évoluait plutôt autour de 100 000 personnes (91 000 en 2006).

Il ne représente cette année qu’un cinquième de l’accroissement total de la population, qui est principalement dû à l’accroissement naturel. Dans la majorité des pays européens, la situation est inverse : lorsqu’il y a croissance de la population, celle-ci est principalement due aux migrations.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article