Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

12% seulement des entreprises sauvegardent leurs données en continu

1 Mars 2010 , Rédigé par Sandrine Publié dans #high tech

Dans Distributique  par Didier Barathon

Le cabinet Markess présente une étude sur la sauvegarde de données. Si les technologies sont connues depuis longtemps, leur utilisation reste encore limitée.


Sur l'échantillon (*) observé par Markess, 12% des entreprises effectuent la sauvegarde de leurs données sur serveurs en continu. Elles sont 11% à le faire pour les données basées sur les postes de travail. L'essentiel des sauvegardes se fait plutôt une fois par jour : 72% pour les serveurs, 17% pour les postes de travail. Le poste de travail est donc le parent pauvre de la sauvegarde avec 36% de sauvegardes occasionnelles et même 29% de « répondants » qui « ne savent pas ». Les données sur serveur semblent se sauvegarder très majoritairement chaque nuit. Pour le poste de travail, c'est au libre arbitre de l'utilisateur, c'est-à-dire de manière très aléatoire. Les prestataires trouveront dans ces éléments peut être une source d'inspiration.

L'autre grande conclusion de l'étude a trait à l'externalisation. Elle semble peu présente, du moins dans les entreprises interrogées dans cette étude qui sont de taille importante. Les données critiques sont logées à 79% dans des serveurs internes, à 54% dans des data centers internes, à 26% dans des postes clients portables, à 19% dans des postes clients fixes. En cinquième position seulement, on trouve les serveurs hébergés en externe, à 15% les datacenters externes. Dans 7% des cas, l'étude montre que des équipements mobiles sont utilisés comme sauvegarde. Des chiffres qui traduisent une extrême prudence vis-à-vis de l'externalisation des données.


L'externalisation qui reste à la portion congrue


Après le poste de travail utilisateur, c'est donc l'externalisation qui reste à la portion congrue. En fait, les prestataires manquent de pénétration sur le marché. Les répondants de l'étude montrent pourtant de larges besoins en conseil, ils citent en tête le conseil en architecture (57%), devant la fourniture de solutions (logicielles ou matérielles) et devant l'intégration (43% des réponses).


Les intégrateurs viennent en tête des prestataires sollicités, avec 49% des réponses obtenues, dans l'étude de Markess. Les éditeurs eux-mêmes recueillent 44% des réponses, les fournisseurs de matériel 38%, les spécialistes de l'externalisation 22%. Ils trouveront en face des clients intéressés prioritairement, selon Markess, par : le prix de la solution de sauvegarde (77% des réponses), la réactivité du prestataire (50%), la facilité de déploiement de la solution (50%).


(*) Etude menée avec 140 interviews de responsables en entreprises (publiques ou privées) et 23 interviews de prestataires

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article